Le Tour Saint-Symphorien

La tradition veut que, en 1177, lors de l’attribution des autels de Saint-Symphorien et de Spiennes à l’Ordre Saint-Jean de Jérusalem – actuellement l’Ordre de Malte – la Châsse a été amenée par Mgr Allard, évêque de Cambrai.

La peste sévissait à l’époque. Les habitants du village décidèrent de processionner ce reliquaire en vue de former un cordon de protection et c’est ainsi que s’est perpétuée la tradition qui se déroule le jeudi qui suit le dimanche de la fête de la Pentecôte.

Cette manifestation en l’honneur de Saint-Symphorien connut son rayonnement lorsque les usines de phosphate étaient implantées dans l’entité de Saint-Symphorien. Le cortège quittait l’église à 6h à l’issue de la messe célébrée à 5h30, était rejoint par le prêtre et les enfants de chœur de Spiennes au bout du chemin Saint Druon, s’arrêtait à la barrière de Spiennes, le temps du déjeuner et retournait ensuite en direction de l’église de Saint-Symphorien où, avant la célébration de la 2° messe, le prêtre de Villers-Saint-Ghislain bénissait les pèlerins.

La disparition des usines à phosphate a bouleversé la vie du village et par la force des choses, le Tour a été maintenu grâce à des bénévoles et, à l’heure actuelle, par la Confrérie.

En 2019, vu la désaffection des participants le jeudi de la Ducasse de Mons, la Confrérie a décidé de déplacer le Grand Tour en l’ajoutant au programme du dimanche de Ducasse de Saint-Symphorien, le quatrième dimanche du mois d’août. Le parcours a été revu pour pouvoir s’intégrer dans la Procession à travers le village qui lui fait suite. La première édition a porté ses fruits, les participants se sont montrés plus nombreux, prêts pour un nouveau départ. Malheureusement en 2020, le COVID nous a empêché de l’organiser, en 2021, nous avons du nous limiter à une édition en petit comité, pas de Procession, pas d’extérieur, rien que le Tour ancestral. En 2022, nous avons repris l’enchainement Tour + Procession lors de la Ducasse du village.