Un village en harmonie avec la nature

Aquarelles animalières proposées par l’artiste montois (Saint-Denis) Yves Fagniart.

Chaque image reçoit une pensée d’un sage africain [Recueil « Origines » de Danielle § Olivier Föllmi – Ed. de La Martinière ]. 1.- « Entouré d’un univers de choses tangibles et visibles – les animaux, les végétaux, les astres – l’homme, de tout temps, perçoit qu’au plus profond de ces êtres et de ces choses réside quelque chose de puissant qu’il ne peut décrire et qui les anime. » Peuple peul d’après Alassane Ndaw.
2. – « Il y a l’esprit de la nature, l’esprit de la rivière, l’esprit de la montagne et aussi l’esprit des animaux, de l’eau, des ancêtres. L’esprit est partout. » Tradition orale africaine d’après Sobonfu Somé.
3. – « Afin de maintenir en bonne harmonie toutes les forces vitales et les puissances dont le monde est rempli, l’homme a le souci d’organiser le monde, de donner à tout ce qui existe un statut. » Alassane Ndaw.
4. – « On se trompera toujours sur la liberté chaque fois qu’on l’imaginera comme le résultat d’une élimination de toutes les entraves possibles et concevables. » Nsame Mbongo.
5. – « La personne humaine est une multiplicité intérieure, inachevée, appelée à s’ordonner, s’unifier. Dieu ne fait qu’ébaucher l’homme, c’est sur la terre que chacun se crée. » Griot Malinké
6. – « La nature nous aide à être nous-mêmes, à traverser les changements majeurs et les situations où notre vie est en jeu. Elle apporte la magie et le rire. » Sobonfu Somé.
7. – « Habitant chaque être, chaque chose, chaque lieu, la Force divine peut être captée intensément lorsque l’homme fait l’effort de l’appeler à se manifester. » Alassane Ndaw.
8. – « La connaissance est l’oiseau dans la forêt : une personne seule ne peut jamais l’attraper. » Tradition orale en pays ewe.
9. – « Chaque mot, chaque être vient frapper à ta porte, t’apportant son énigme. Si tu es disponible, il t’inondera se sa richesse. » Irénée Guilane Dioh.
10. – « Pour être dans l’eau, le poisson est-il moins libre que l’oiseau dans les airs ? » Cheikh Hamidou Kane.
11. – « Dans la forêt, quand les branches des arbres se querellent, leurs racines s’embrassent. » Doudou Diène.
12. – « Ceux qui ont détruit leur faune sauvage et qui vivent sans elle ne sont pas complets. » Chef d’une tribu massaï.
13. – « Quand on ne sait pas où l’on va, qu’on sache d’où l’on vient. » Tradition orale sérère.
14. – « La nature et la qualité de notre rapport au monde sont largement tributaires de la perception que nous avons de nous-mêmes. » Aminata Traoré.
15. – « Il faut se souvenir que la non-visibilité, la non-palpabilité et la non-sensibilité d’une chose ne sont pas pour autant des preuves absolues de sa non-existence. » Amadou Hampâté Bâ.
16. – « Dans l’univers, et à tous les niveaux, tout est vibration. Seules les différences de vitesse de ces vibrations nous empêchent de percevoir les réalités que nous appelons invisibles. » Amadou Hampâté Bâ.
17. – « Quel enchantement quand, ressuscitant du sommeil profond, on ouvre la maison aux bruits du monde ! Comme l’air du matin est bienfaisant, qui vous caresse les sens et vous envahit tout partout. Et l’on se surprend à l’humer, à l’aimer. Quels délices dans la respiration qui crée et vivifie ! Enfantement toujours nouveau de l’homme qui engendre et qui s’engendre à l’infini, à chaque nouvelle respiration. » Irénée Guilane Dioh.
18. – « Connaître une chose, c’est être en union avec elle, lui être intérieure et l’aborder de dedans. En demeurant à l’extérieur, on ne peut jamais connaître une chose dans son essence. Pour connaître les choses, il ne faut pas les disséquer, il faut plutôt les unir à une autre chose. » Alassane Ndaw.
19. – « La force de vie sacrée, invisible et puissante contient la mémoire du passé et la vision du futur. Elle permet à la création de se manifester dans la matière, ici et maintenant. » Marie-Noëlle Anderson.
20. – « L’écriture est la photographie du savoir mais elle n’est pas le savoir lui-même. Le savoir est une lumière qui est en l’homme. Il est l’héritage de tout ce que les ancêtres ont pu connaître et qu’ils nous ont transmis en germe, tout comme le baobab est contenu en puissance dans sa graine. » Amadou Hampâté Bâ.
Six mois déjà depuis la première image … Nous avons vieilli. La nature a simplement changé.
Cette nature qui nous observe…
Après cette première série d’images illustrées par quelques pensées de sages africains, nous vous présentons des aquarelles de paysages de Saint-Symphorien réalisées par GERARD NOIRFALISE(noirfaliseg@yahoo.fr) à l’occasion de l’exposition commémorant le 830ème anniversaire de l’arrivée de la châsse dans le village. Ces aquarelles et d’autres figurant dans la rubrique « Le Grand Tour » (chapitre Patrimoine) seront à nouveau exposées dans l’église lors de la ducasse du village des 25 et 26 août 2007.
Les aquarelles qui suivent ont été réalisées par Jean-Pierre SAUDOYER (sky52414@skynet.be), artiste symphorinois, et exposées à l’école communale de Saint-Symphorien durant le week-end de Pâques 2007.
« La cour du baron ».
« L’église ».
« La porte-au-soleil ».
« Rue Maigret »
« Portail ».

©Texte de Bernard Detry

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.